La phobie administrative permet-elle de gagner du temps?

La phobie administrative est un mal méconnu qui peut être utilisé par certains comme une solution gain de temps. Mais en réalité, est-ce une menace ou une réelle opportunité?

La paperasse ça ennuie beaucoup de monde et on classe volontiers son traitement dans la famille “perte de temps”. Et il est vrai que la meilleure façon de gagner du temps, la plus radicale est de complètement éliminer certaines tâches de notre to do list.

Oui mais:

  • Ça existe vraiment? Est-ce une escroquerie?
  • Y-a-t-il une opportunité à saisir pour gagner du temps et éviter des tâches déplaisantes?
  • Le jeu en vaut-il la chandelle? Que gagne-t-on réellement?

Penchons-nous sur ces questions.

La phobie administrative: si elle existe vraiment, est-elle une menace ou une réelle opportunité pour gagner du temps? Elle n'a quand même pas que des avantages.

Qu’est ce que la phobie administrative?

La naissance de cette expression

Ce terme est apparu dans les médias et dans nos conversations en 2014.

Tout commence fin Août, quand M. Thomas Thévenoud, fraichement nommé au poste de secrétaire d’état, commence à faire parler de lui dans les journaux. Il démissionne 9 jours seulement après sa nomination pour “raisons personnelles” et “problème de conformité” avec le fisc. Il aurait oublié de déclarer et payer ses impôts depuis plusieurs années, s’ajoutent à ça des oublis de paiements de loyers, kinésithérapeute, cantine…

C’est alors que le 21 septembre 2014 il dépose la marque “phobie administrative” à l’INPI, et l’utilise simultanément comme défense.

On a découvert dans cette expression:

  • Une maladie “toute bête” qui s’apparenterait à de la flemme, de la procrastination, de la négligence ou un manque de sens du devoir.
  • Une excuse “tellement grosse”, qu’elle paraît fabriquée par un enfant de cinq ans.
  • Une défense désarmante et presque insultante de la part d’une personne dont la fonction représente une exemplarité administrative et un respect du fonctionnement des institutions. De plus, il avait accès à l’information et aux ressources nécessaires pour effectuer ces démarches facilement.

Le premier réflexe de l’opinion publique et des médias a été naturellement de se moquer et de remettre en cause l’existence de cette phobie. Oui mais c’est pas si simple qu’il n’y paraît…

La définition de la phobie administrative

D’après le dictionnaire Larousse, une phobie est:

  • Une crainte angoissante et injustifiée d’une situation, d’un objet ou de l’accomplissement d’une action. Une aversion très vive pour quelqu’un ou peur instinctive de quelque chose.

On peut donc définir la phobie administrative comme une crainte angoissante qui entraîne l’évitement des tâches administratives en général.

C’est un problème global de gestion administrative. Il peut s’agir de choses à payer, à déclarer, d’informations à fournir, mais aussi d’éléments à envoyer pour se faire payer.

Cela peut se manifester par exemple par un courrier destiné à la sécurité sociale ou la mutuelle complémentaire que l’on promène dans sa voiture, au fond de son sac à main ou bien qui trône pendant des mois dans votre entrée. Ou bien encore une corbeille “à traiter” dans laquelle on entasse tout son courrier (ouvert ou pas) pour se donner bonne conscience mais qu’on ne traite jamais.

Les spécialistes et journalistes ne manquent pas d’avis divergents sur la question. Tant sur la forme et l’utilisation du mot phobie qui peut paraître excessif dans ces cas, que sur le fond et la réelle impuissance des individus face à cette aversion.

Je pense qu’il existe surtout plusieurs niveaux d’atteinte, et que beaucoup d’entre nous en souffrent plus ou moins!

C’est là que se pose la question de l’utiliser comme une excuse (valable) pour gagner réellement du temps ou bien “jouer la montre” … si ça ne marche pas.

Si la phobie administrative existe vraiment, est ce une menace ou une réelle opportunité pour gagner du temps? Elle n'a pas que des avantages.

Est-ce vraiment une opportunité pour gagner du temps?

Une vrai bonne idée

Si l’on part du principe qu’il y a plusieurs degrés dans cette phobie, la simulation est possible!

A priori, une excuse utilisée par les personnes publiques et mêmes les plus influentes, sera connue et reconnue par tous.

De plus, le principe est plutôt simple, rapide à expliquer (merci aux journalistes et à Mr Thévenoud pour la communication), et paraît relativement efficace.

Plusieurs avantages à souffrir de phobie administrative

Souffrir de cette phobie pourrait par exemple:

  • Expliquer simplement nos oublis
  • Justifier notre procrastination quotidienne
  • Esquiver quelques petites obligations désagréables

En supprimant tout ce qui nous ennuie, on se rend compte que dans 80% des cas, on ne subit aucune conséquence importante. En effet, on peut appliquer la loi de Pareto ici aussi! Relisez également l’article: Invitez monsieur Pareto chez vous même si vous ne le connaissez pas encore

Ça simplifie notre quotidien, notre agenda et notre confort. On se sent plus léger en supprimant les tâches les plus déplaisantes.

? A lire aussi: découvrez comment vous simplifier le quotidien avec un peu de minimalisme

La phobie administrative: si elle existe vraiment, est ce une menace ou une réelle opportunité pour gagner du temps? Elle n'a quand même pas que des avantages.

Les phobiques administratifs gagnent-ils réellement du temps?

Les répercussions négatives voire néfastes de la phobie administrative

Si l’on reste dans la logique de la loi de Pareto… Les 20% des tâches qu’on a squeezé peuvent avoir de LOURDES conséquences! Elles anéantissent le bénéfice éventuel des 80 autres % qui ne devraient pas nous porter préjudice.

En général, le non-respect des délais dans l’administration a des conséquences:

  • Financières. Des pénalités de retards sont appliquées, et si on persiste à ne pas payer, elle s’aggravent.
  • Relationnelles. Ils seront de moins en moins sympa et conciliants avec l’allongement de vos délais de réponse.
  • Sociétales. Vous prenez le statut de mauvais élève, mauvais payeur, mauvais citoyen.
  • Judiciaires. Les retards et absence de réponse peuvent être qualifiés de délits.
  • Sanitaires. Le stress et la pression consécutifs à cette situation “conflictuelle” peuvent nuire à votre santé.

Une vrai mauvaise idée

Le jeu en vaut-il la chandelle?

Non... si vous souhaitez gagner du temps avec vos tâches administratives, il existe d’autres moyens bien moins risqués.

Triez vos tâches pour ne pas supprimer celles que l’on doit classer dans la catégorie “importantes”. Pour vous aider lisez l’articles sur comment faire une bonne to do list et l’utiliser vraiment

Inscrivez surtout ces actions obligatoires dans vos 20% de choses à faire qui vous rapporteront 80% de problèmes en moins!

Si c’est l’ouverture et la gestion du courrier et des mails qui vous rebutent le plus, jetez un oeil à l’article: Trouver du temps dans une boîte mail efficace

Bon, clairement, après avoir compris ce qu’était ou pouvait être la phobie administrative (la question de la réelle existence de cette phobie n’est pas tranchée), rêvé devant ses super avantages accessibles à tous… il faut se rendre à l’évidence.

C’est tout sauf une bonne idée de simuler ou d’entretenir son aversion pour les tâches administratives!

Essayez d’autres astuces du blog pour alléger vos agendas mais ne sautez pas la case paperasse, vous serez rattrapé tôt ou tard. A ce moment-là, vous perdrez beaucoup trop de temps et d’énergie pour que cette combine soit rentable

Vous aimez cet article… épinglez-le sur Pinterest

Les autres articles du blog sont ICI

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.